Concerts

Biographie

BakerLY est un quartet de Jazz rassemblant des musiciens fascinés par les enregistrements de Chet Baker. interprétant au chant les standards à la mode des années 50-60: My funny valentine, The thrill is gone, Born to be blue, etc.
Le répertoire interprété par Bakerly commence avec le disque mythique "Chet Baker Sings" et s'enrichit de sessions plus récentes ("It could happen to You",...). Emmené par le chant envoûtant de son fondateur Alexandre Gonzalez, Bakerly s'appuie sur le talentueux trompettiste Matthieu Guyader et sur une solide section rythmique: Tanguy Risset (piano), Alexandre Gonzalez (contrebasse) et Antoine Scherrer (batterie).

Répertoire

But not for me, Born to be blue, Come rain or come shine, Do it the hard Way, I fall in love too easily, I get along without you very well, How deep in the ocean, I remember you, Just friends, Let's get lost, Like someone in love, Long ago and far away, Look for the silver lining, My funny valentine, Old devil moon, That old feeling, There will never be another you, The thrill is gone, Time after time, You don't know what love is, etc.

Teaser vidéo

Enregistré le 6 juin 2016 au Théâtre des Augustins à Montluel (01).
"I Fall in Love Too Easily", "Do it The Hard Way", "My Funny Valentine".

Enregistrement de Live (4 titres)

Enregistré au Jazz Club de St Georges en 2015.

But not for me
The Thrill is gone
My funny Valentine
Let's get Lost

Témoignages

Presse

07/12/2018

[...] Avec un aplomb affirmé, voire une parfaite insouciance, Bakerly veut redonner vie au Chet Baker de ses belles années californiennes, celles de son premier disque en chanteur désigné, “Chet Baker Sings” paru en 1956. Après un début de carrière fulgurant, trompettiste choisi par Charlie Parker pour sa tournée californienne puis par Gerry Mulligan dans son Pianoless quartet, le voilà qui vole à son tour de ses propres ailes et créé le buzz en chanteur de charme. Il n’en fallait pas plus, le play-boy est à son premier firmament suscitant quelques jalousies. Les étapes de cette vie caricaturale, Alex Gonzales nous les redira simplement pour ponctuer ses deux sets dont le répertoire sera majoritairement puisé parmi les quatorze titres de l’original de référence. Le premier sera celui des ballades amoureuses de Chet. Alex possède de manière naturelle et pour ne pas dire providentielle la voix de son idole, même tonalité, même timbre, même vibrato, même fragilité, on pourrait s’y croire, il est beau gosse lui aussi. Ce soir il est aussi contrebassiste et ce n’est pas si simple de mettre toute l’émotion nécessaire dans son chant lorsqu’il faut aussi assurer l’accompagnement, le contrebassiste annoncé n’étant pas de la soirée. Bien sûr il y a aussi un trompettiste, comme Chet le faisait, Mathieu Guyadère est assis, presque recroquevillé sur un tabouret tout simple, il a les jambes croisées, il embouche l’instrument. Son jeu bien qu’imprégné de la musique de Chet Baker, n’est pas cloné et finalement c’est plutôt mieux. L’esprit demeure pour quelques sonorités susurrées et vibrées mais le jeu est globalement plus staccato, les envolées visent quelques traits d’une virtuosité ou de changements de nuances qui n’étaient pas la marque de fabrique du play-boy original. Le deuxième set est un peu plus swinguant, “Chet Is Still Alive” jusqu’à My Funny Valentine évidemment
Philippe Simonci (Jazz Rhône-Alpes)

7/01/2017

[...] Dès les premières secondes je suis frappé par la voix d'Alexandre Gonzalez, on s'y croirait. Le même timbre, la même fragilité, la même fêlure, l'effet est bluffant et ne se démentira pas durant les deux sets. Avec cela il adresse aux dames un sourire ravageur qui a fait son effet. Le second set est un peu plus swing avec des titres comme Do it the hard way ou Long ago or far away voire latino avec Old devil moon mais on y retrouvera les plus grands tubes de Chet comme Let's get lost (qui a donné le titre du très beau documentaire de Bruce Weber en 1988) et bien sûr My Funny Valentine. Un très bon moment de musique qui nous a replongés dans l'univers un peu magique de Chet, avec un chanteur très en forme, un batteur discret et efficace à souhait et un pianiste à la manoeuvre. [...]
Pascal Derathé (Jazz Rhône-Alpes)

5/01/2015

[...] Bakerly, ce n'est pas une histoire de boulangerie lyonnaise, ni un hommage à Joséphine ou Simon, non c'est un amour immodéré pour le crooner à la voix de murmure et à la trompette détimbrée, le Chet. Que partagent en priorité Alex Gonzalez et Mathieu Guyadère, respectivement chanteur et trompettiste, qui partagent aussi les rôles que tenaient Chet Baker, chacun excellent dans sa spécialité.[...] Nous entendrons de très belles ballades bien sûr, incontournables (et pouquoi l'aurait-il fallu ?) pour un hommage à Chet Baker : You don't know what love is, I fall in love too easely, My funny Valentine, Come rain or come shine, The love is gone... les grands standards que Chet a si bien illustrés : Just Friends, There will never be another you, Time after time... Un des intérêts de cette soirée est aussi le récit biographique qu'Alex propose de la vie de Chet avec les références à quelques événements marquants, quelques "turbulences" pour dire les choses pudiquement, et à ses enregistrements, ses collaborations avec Gerry Mulligan, Art Pepper[...] Une vraiment belle soirée au Saint-Georges. Il va falloir agrandir le lieu !
Bernard Otternaud (Jazz Rhône-Alpes)

Tarifs

Les prix sont donnés à titre indicatif.
Contactez-nous pour la prise en charge des frais annexes (déplacement, repas).

BakerLy
hommage à Chet Baker

€ 650 .00
  • Répertoire Chet Baker
  • Jusqu'à 2h de concert
  • Installation d'un système de sonorisation adapté
  • Jusqu'à 200 personnes
  • En salle ou en extérieur
Contactez-nous

Contactez nous

Vous avez un projet de de concert, de festival, de soirée, de mariage, d'événement d'entreprise ?